Aller à la barre d’outils

Le blues des fonctionnaires

“Au secours rien ne va plus !”
Nos chers, très chers, amis de la trésorerie des finances publiques citent Audiard. Bientôt il ne nous restera plus que l’impôt sur les os. Rien ne va plus, tout se perd mon bon monsieur ! Cette phrase qui rappelons nous avait pour but de se plaindre du montant exorbitant des taxes, impôts, gabelles et autres joyeusetés, a été récupérée par nos fonctionnaires. Même cela ils nous le prennent.
Mais pourquoi cette agitation derrière les grilles des impôts, on ne sait d’ailleurs pas qui elles protègent ? Une étude est en cours, pour ouvrir de nouveaux lieux d’accueil, fermer certaines trésoreries, regrouper certains services, numériser le plus possible, diminuer le nombre d’humains derrière les guichets, bref en un mot macroniser .
Il ne faut pas oublier que dans la start-up nation, il faut abaisser les coûts, et qu’est ce qui est le plus onéreux ? Eh oui, c’est l’humain ! En plus il est grincheux, le Français.
Mais comme le disait gentiment un de nos journalistes émérites sur la chaîne de propagande continue BFM/TV, les retraités râlent, mais en 2022, ils seront moins nombreux car beaucoup seront morts !
Bonnes vacances !
Dormez braves gens…
Alain Raynaud

Articles relatifs

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *