Le jour d’après

Nous sommes en confinement pour de nombreux jours encore. Combien sommes-nous à avoir dit je réfléchirai quand j’aurai du temps ?

Nous sommes obligés de lever le nez du guidon, confrontés à nous-mêmes.

Nous avons l’occasion de nous confronter au mode de société que nous avons mis en place et dont nous voyons les défauts de manière percutante.

Profitons de ce temps donné pour organiser notre vie le jour d’après.

Consommation, environnement, politique, société tout est remis en question.

Retrouvons une vie en harmonie, sans excès, et en proximité. Les liens proches sont à favoriser pour découvrir une mondialisation heureuse.

Renforçons les circuits courts, la consommation locale, les liens de voisinage, le tourisme de proximité par des voies douces.

Votre bonheur vous pouvez le trouver sans aller à l’autre bout du Monde, à coups de trajets aériens, de croisières luxueuses et dispendieuses.
Sachons profiter de ce que la nature nous offre au coin de la rue, et profitons des rencontres, pour créer de véritables liens d’humanité.

Préparons nous, organisons notre emploi du temps en fonction de ces nouveaux impératifs.

Portez vous-bien
Alain

 

 

Articles relatifs

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils